Gilbert Bourson a longtemps dirigé une compagnie théâtrale. Il a publié de nombreux textes sur la dramaturgie dans Travail-théâtral, Théâtre-public, ainsi que dans le Journal du Groupe Signes, revue qu’il a lui-même créée. Parallèlement il a participé à plusieurs émissions sur France culture : atelier de création radiophonique avec Jean Ricardou, Poésie sur parole, etc...

Il est également auteur d’une traduction du Thyeste de Sénèque in les Cahiers du Double, de tombeau-transformations (avec Gérard de Cortanze, Christian Prigent, Jacques Roubaud, etc...) in Cheval d’attaque, d’une étude de la trivialité chez Mallarmé in Substance. Les éditions St-Germain des Prés publient un premier recueil de poèmes Ici, et nombre de poèmes sont parus dans les revues Dirty, Arc-en-Seine, Arpa, Le mensuel littéraire et poétique de Bruxelles, Polyphonie, La Polygraphe, Passages à l’act et Les Cahiers de Tinbad. Son essai La ré-invention du corps chez Rimbaud a été publié in Suspendu au récit, la question du nihilisme, ouvrage collectif dirigé par Pascal Boulanger aux éditions Comp’Act (2006), et il a participé à l’anthologie 49 poètes, un collectif de Yves Di Manno parue chez Flammarion en 1998.

On trouvera sur ce lien de la revue RAL,M (descendre sur la page internet au "Cahier 14") des informations sur son travail théâtral passé : https://www.lechasseurabstrait.com/revue/spip.php?page=sommairex&num=54

Restons en contact

Abonnez-vous pour recevoir des Mises à Jour

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now